kogi, 2005
faïence émaillée et bois
305 x 220 x 2.5 cm

1er Prix de l'Association de Céramique Suisse, Halles de la Fonderie, Genève, 2005
Acquisition par le Collège et Ecole de commerce André-Chavanne, Genève, 2006

"La mémoire est la source de la libération, et l'oubli, la racine de l'exil."
Marek Halter

Toujours avec ce même soucis de conserver, de souligner un contexte ou évenement dans notre société, Fabien Clerc recrée le portrait d’un indien Kogis, à l’aide de dix mille petits carrés en faïence, diposés en mosaïque. Cette tribu, vivant dans le nord-est de la Colombie est composée d’un peu moins de dix mille individus. Une certaine ironie anime son discours, quand il parle de ces dix mille pixels. Car cette image sera conservée beaucoup plus longtemps que n’importe quelle image numérique. Alors que ce peuple lui est peu-etre destiné à disparaître.